Caméras de surveillance : vous sont-elles vraiment utiles ?


On entend parfois dire que les images de caméras de surveillance sont juste faites pour effectuer des levées de doutes en cas d’alarmes et que les images ne sont dès lors pas utilisables pour reconnaitre un visage, par exemple.

Sachez que les images prises par votre système de vidéosurveillance intelligent peuvent être exploitées et cela même devant la justice.
Cependant, elles sont utilisables si le système est bien étudié et vous permet de distinguer les intrus de jour comme de nuit. Et si, et seulement si, vos caméras de sécurité sont installées dans le respect de la loi dite « loi caméras ».

Votre système de vidéosurveillance doit être vérifié fréquemment afin que vous puissiez utiliser vos images en temps voulu.
L’heure et la date devront être synchronisées entre la caméra et l’enregistreur sur les horloges de référence officielle sous peine que les images ne soient pas considérées. Car dans de nombreux cas, les systèmes de vidéosurveillance sont mis en service avec les paramètres d’usine, et ne sont donc pas utilisables.

Saviez-vous aussi que vous êtes dans l’obligation d’enregistrer vos caméras de surveillance ? En mai 2018, la loi caméras sera adaptée. Vous devrez dès lors faire cette déclaration des services de police et non plus de la Commission vie privée comme auparavant. Cela vaut pour toutes les caméras, même celles déjà enregistrées auprès de la commission de la vie privée avant mai 2018.
La déclaration et l’enregistrement de votre système de vidéosurveillance vous permettra d’éviter des problèmes par la suite en cas de cambriolage ou toute autre nécessité d’utilisation des images.
Et si vous ne faites pas enregistrer vos caméras de surveillance, vous risquez des amendes parfois élevées.

Toute personne illégalement filmée est en droit de porter à votre encontre une action en justice pour violation des données à caractère personnel.
Vous êtes donc dans l’obligation d’informer votre personnel de maison ou toute personne qui fréquente votre habitation de la présence de caméras de surveillance.
C’est le pictogramme apposé sur la façade ou les fenêtres de votre bâtiment qui informera toute personne susceptible d’entrer chez vous : qu’il y soit invité ou non !

Lorsque vous êtes victimes d’un cambriolage et que votre système de vidéosurveillance est bien étudié, il vous permettra d’obtenir des images sur lesquelles on peut distinguer les intrus. Les images filmées doivent dès lors être directement remise au service de police. Vous ne pouvez, en aucun cas, les utiliser vous-même ou encore les diffuser sur les réseaux sociaux.

Un système de vidéosurveillance efficace ne se résume pas au placement de quelques caméras mais à une étude approfondie de plusieurs facteurs. Seule cette étude pourra garantir la finalité de votre installation : l’utilisation des images.
CCDA dispose de son propre bureau d’études composé d’ingénieurs, d’électroniciens, d’électriciens et d’informaticiens. Chaque demande y sera traitée avec la plus grande attention.