BLOG

Chaque année, plus de 9.000 vols par ruse sont commis en Belgique. Ce chiffre alarmant est en constante augmentation.

Le vol par ruse consiste à se faire passer pour quelqu’un d’autre, à usurper une identité pour pénétrer dans une habitation dans le but de commettre un vol, ou pour subtiliser une somme d’argent.

Et pour cela, les idées des malfaiteurs ne manquent pas… Une personne sonne à la porte et se fait passer pour un agent de police, un agent de la commune, un facteur, un récolteur pour une œuvre caritative ou encore un employé d’un fournisseur d’énergie. Certains vont même jusqu’à demander à boire, demander de passer un coup de fil, aller aux toilettes ou récupérer une balle perdue dans le jardin.

Leur scénario est tellement bien ficelé que de nombreuses personnes sont victimes de ces méfaits. La majorité de ces victimes sont des personnes de plus de 70 ans, physiquement plus faibles et souvent peu méfiantes.

Une fois, cette personne dans la maison, il veille à entrainer la victime à l’écart et que la porte reste ouverte afin que un ou plusieurs complices pénètrent dans l’habitation.

Voici plusieurs astuces pour vous protéger et protéger vos parents âgés contre les vols à la ruse :

  • N’hésitez pas à demander à votre visiteur sa carte officielle et la raison de sa visite.
  • Attention l’habit de fait pas le moine. Veillez à ce que l’uniforme soit conforme au métier mentionné. Un policier par exemple, porte toujours son uniforme avec sa ceinture sur laquelle est attaché une matraque, des menottes, un porte-spray ainsi qu’un pistolet.
  • Ne laissez pas paraître que vous habitez seul. Pas de nom unique sur la sonnette par exemple. Vous pouvez aussi faire semblant d’appeler quelqu’un qui serait chez vous pour faire croire que vous n’êtes pas seul.
  • Faites installer une chaîne à la porte et un œillet (Judas) afin de former un premier obstacle avec vos visiteurs.
  • Ne laissez surtout jamais entrer un inconnu chez vous.
  • Gardez le numéro de téléphone de la police locale ou de votre agent de quartier près de votre téléphone ou enregistré le dans votre GSM.

 

Il existe aussi plusieurs systèmes de sécurité pour vous protéger et protéger vos parents âgés contre les vols à la ruse :

  • Placez un interphone vidéo à l’entrée permettant de voir et parler à l’individu sans ouvrir la porte.
  • Placez un système d’alarme avec option anti-agression qui préviendra directement les personnes adéquates en cas d’insécurité.
  • Placez des caméras de surveillance permettant de voir ce qui se passe à l’extérieur.
  • Ces systèmes vous permettront également de placer une signalétique d’habitation sécurisée qui sera très dissuasive.

Demandez un diagnostic gratuit à CCDA afin de dissuader et de vous protéger contre ce fléau du vol par ruse qui ne cesse d’augmenter.

La loi caméra de 2007 sera adaptée à partir du 25 mai 2018. La loi caméras modifiée ne prévoira plus de déclaration auprès de la Commission vie privée mais les déclarations devront être enregistrées auprès des services de police. Ces déclarations devront être introduites via un nouvel e-guichet.

Ceux qui avaient déclaré leur système de surveillance par caméras via l’e-guichet de la Commission vie privée devront se conformer à cette nouvelle obligation pour le 25 mai 2020.

La nouvelle loi caméras sort en même temps que le GDPR (législation sur la vie privée). Les deux devront être appliquées, sachant que le GDPR restera supérieur à la loi.

Que ce soit des caméras de surveillance sur la voie publique, dans un commerce ou une entreprise, dans une habitation privée,… des adaptations sont à faire pour tous les systèmes. Dans le cas contraire, vous risquez des amendes parfois élevées.

Les nombres de vols augmentent toujours durant les périodes de vacances.
Voici quelques trucs et astuces si vous avez décidé de ne pas faire partie des victimes d’un cambriolage !

Avant tout départ, pensez à mettre en place certaines choses pour éviter de découvrir une mauvaise surprise à votre retour et pour profiter à 100% des congés surement bien mérités !

1. Pensez à vérifier vos serrures, portes et fenêtres. Ce sont elles qui éviteront ou retarderont l’entrée de cambrioleurs.

2. Limitez les accès au maximum. Assurez-vous par exemple qu’aucun objet ne permettrait à une personne mal attentionnée de l’utiliser pour entrer chez vous : comme un outil de jardin, une échelle ou encore des briques.

3. Pensez avant tout à rester discret sur votre absence. N’en parlez pas trop autour de vous et sur les réseaux sociaux. Confiez votre habitation à une personne de confiance qui pourra venir faire acte de présence, relever votre courrier, tondre la pelouse ou encore allumer et éteindre les lumières. C’est toujours mieux de simuler la présence d’habitant dans une maison pourtant inoccupée. Vous pouvez aussi régler un éclairage extérieur automatique.
Et si vous avez un répondeur téléphonique ne mentionnez pas la période de votre absence.

4. Si toutefois les cambrioleurs venaient à pénétrer dans votre habitation, vous pouvez ruser en cachant vos objets de valeurs : pensez à des endroits réfléchis ! Les cambrioleurs connaissent bien les cachettes possibles ! Oubliez les cachettes comme le tiroir à vêtements. Soyez inventifs et parfois la simplicité est de mise : par exemple réutiliser une bouteille de lait et glissez-y vos bijoux, ensuite rangez-là dans votre armoire de réserve avec les autres.

5. Pensez à prévenir votre zone de police de votre départ et/ou à une société de gardiennage qui pourra prendre le temps de venir faire le tour de votre habitation.

6. Vérifiez votre contrat d’assurance afin de vous éviter toutes mauvaises surprises au cas où.

7. Si vous possédez un système d’alarme ou de vidéo-surveillance, faites-le vérifier avant votre départ.


On entend parfois dire que les images de caméras de surveillance sont juste faites pour effectuer des levées de doutes en cas d’alarmes et que les images ne sont dès lors pas utilisables pour reconnaitre un visage, par exemple.

Sachez que les images prises par votre système de vidéosurveillance intelligent peuvent être exploitées et cela même devant la justice.
Cependant, elles sont utilisables si le système est bien étudié et vous permet de distinguer les intrus de jour comme de nuit. Et si, et seulement si, vos caméras de sécurité sont installées dans le respect de la loi dite « loi caméras ».

Votre système de vidéosurveillance doit être vérifié fréquemment afin que vous puissiez utiliser vos images en temps voulu.
L’heure et la date devront être synchronisées entre la caméra et l’enregistreur sur les horloges de référence officielle sous peine que les images ne soient pas considérées. Car dans de nombreux cas, les systèmes de vidéosurveillance sont mis en service avec les paramètres d’usine, et ne sont donc pas utilisables.

Saviez-vous aussi que vous êtes dans l’obligation d’enregistrer vos caméras de surveillance ? En mai 2018, la loi caméras sera adaptée. Vous devrez dès lors faire cette déclaration des services de police et non plus de la Commission vie privée comme auparavant. Cela vaut pour toutes les caméras, même celles déjà enregistrées auprès de la commission de la vie privée avant mai 2018.
La déclaration et l’enregistrement de votre système de vidéosurveillance vous permettra d’éviter des problèmes par la suite en cas de cambriolage ou toute autre nécessité d’utilisation des images.
Et si vous ne faites pas enregistrer vos caméras de surveillance, vous risquez des amendes parfois élevées.

Toute personne illégalement filmée est en droit de porter à votre encontre une action en justice pour violation des données à caractère personnel.
Vous êtes donc dans l’obligation d’informer votre personnel de maison ou toute personne qui fréquente votre habitation de la présence de caméras de surveillance.
C’est le pictogramme apposé sur la façade ou les fenêtres de votre bâtiment qui informera toute personne susceptible d’entrer chez vous : qu’il y soit invité ou non !

Lorsque vous êtes victimes d’un cambriolage et que votre système de vidéosurveillance est bien étudié, il vous permettra d’obtenir des images sur lesquelles on peut distinguer les intrus. Les images filmées doivent dès lors être directement remise au service de police. Vous ne pouvez, en aucun cas, les utiliser vous-même ou encore les diffuser sur les réseaux sociaux.

Un système de vidéosurveillance efficace ne se résume pas au placement de quelques caméras mais à une étude approfondie de plusieurs facteurs. Seule cette étude pourra garantir la finalité de votre installation : l’utilisation des images.
CCDA dispose de son propre bureau d’études composé d’ingénieurs, d’électroniciens, d’électriciens et d’informaticiens. Chaque demande y sera traitée avec la plus grande attention.

Le label INCERT (Intrusion – CERTification) vous certifie des installations et des produits de qualité, répondant à des normes strictes. Ce label a été développé par le secteur de la sécurité électronique et il est le gage de qualité dans le domaine de la protection des bâtiments et des véhicules contre le vol.

En effet, le label INCERT existe depuis plus de 15 ans et vous permet d’avoir la certitude que votre installateur fait preuve d’un savoir-faire, qu’il répond à un niveau de service très exigeant, et que les produits qu’il vous propose répondent aux normes en vigueur.
La certification INCERT touche tous les acteurs concernés par la sécurité tant les installateurs, que les distributeurs.

Le marché de la sécurité est libre et ouvert à tous les types de produits quelles que soient leurs caractéristiques techniques, laissant place à toutes les dérives possibles.
Pour protéger votre bâtiment, vous devez pouvoir avoir confiance en votre fournisseur. Grâce au label de qualité INCERT, vous pouvez choisir votre installateur de système d’alarme en toute sérénité.
La plupart des compagnies d’assurance exigent d’ailleurs ce label INCERT pour votre assurance habitation.

Le label INCERT vous certifie aussi que votre installateur est à la pointe de la technologie et des nouvelles applications touchant à tout le domaine de la sécurité.

CCDA est certifié par le label INCERT et va même plus loin en offrant un niveau de qualité incomparable de l’installation de votre système jusqu’à la maintenance.

L’intoxication au CO est la première cause de décès par intoxication en Belgique.
Chaque année en Belgique, des centaines de personnes sont victimes de l’intoxication au CO et près de 20 personnes en décèdent !

Mais le CO, c’est quoi déjà ?
Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, inodore et incolore, qui est produit lors de la combustion incomplète de combustibles tels que le gaz naturel, le fioul, le charbon, l’essence ou le bois… Ce type de combustible est utilisé dans la plupart des foyers belges.

L’échappement de ce gaz peut être causé par un brûleur défectueux, une mauvaise installation, un mauvais entretien de votre appareil ou encore un mauvais tirage de la cheminée…
Le CO est dangereux pour tout le monde mais certains groupes sont particulièrement exposés au risque comme les femmes enceintes (risque de mort ou de malformation du fœtus), les jeunes enfants (ils respirent plus vite que les adultes et résorbent donc plus rapidement le CO), les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, de troubles thyroïdiens, d’asthme ou d’anémie.
Même si votre installation est récente ou entretenue de manière régulière vous n’êtes jamais à l’abri d’une intoxication.

Saviez-vous que votre système d’alarme peut vous avertir de la présence de CO pour éviter tous risques d’intoxication ?

Téléchargez le ici

Parce que plus de 80.000 cambriolages sont recensés par an en Belgique, l’entreprise montoise CCDA vous offre des solutions personnalisées en matière de systèmes de sécurité intrusion, incendie, vidéosurveillance, vidéophonie, …
Créée en 1999 par Stéphane Corrent, cette entreprise familiale met l’accent sur la qualité de ses systèmes de sécurisation ‘made in Belgium’.
« Nos produits sont personnalisés, adaptés selon les budgets mais surtout évolutifs ! Un projet limité par exemple par des contraintes budgétaires pourra être étendu par la suite » explique le gérant de CCDA qui, en près de 20 ans d’existence, a déjà à son actif un beau panel de chantiers réalisés tant particuliers que professionnels. « Nous avons
déjà sécurité plus d’un millier d’habitations dans la région mais aussi des commerces, différentes zones de Police, des galeries commerciales sans oublier le Pass à Frameries » poursuit-il. Une foule de références qui en dit long sur l’expertise, la qualité et le professionnalisme de cette société en pleine expansion qui compte actuellement une dizaine d’employés et son propre bureau d’études composé d’ingénieurs, d’électroniciens, d’électriciens et d’informaticiens formés aux toutes dernières innovations
en matière de sécurité.
CCDA est une entreprise agréée par le SPF Intérieur ainsi que par les compagnies d’assurance (Incert). Mais les compétences de CCDA ne s’arrêtent pas à la pose de votre système de sécurité, CCDA prend aussi en charge toute
la maintenance de vos systèmes ainsi que le dépannage 24h/24, 7j/7.